Les premiers soins

Aller en bas

Les premiers soins

Message  MARMARA le Lun 6 Juil - 18:15

Les premiers soins

Le strict nécessaire !
Les vacances approchent et vous ne serez peut-être pas dans votre environnement
habituel. Sachez réagir pour les gros pépins.

La plaie :
La cicatrisation se fait en 3 étapes :

A la suite d’une blessure, la plaie évolue en 3 phases :


La phase d’inflammation : les tissus s’épaississent en se gorgeant de sang (pour
augmenter la concentration de cellules de défense et de coagulant). Cela prend 6
bonnes heures.

La phase de nettoyage : la plaie se creuse car les globules blancs nettoient tout.

La phase d’épithélisation : un tissu blanc de cellules vient recouvrir et fermer la plaie
de la marge vers le centre (0,2 mm par jour)
Plus les lèvres sont rapprochées, plus la fermeture est rapide. En chirurgie, une plaie est
refermée en 8 à 10 jours car elles sont rendues jointives par la suture


Une phase de fibrose peut intervenir, en particulier si la plaie est sollicitée de petits
mouvements : un bourrelet élastique ou une trace blanche se forme. A cette étape,
la fermeture est bien solide, mais la cicatrice n’est pas forcément esthétique.
Les précautions à prendre sont aussi simples:


Couper les poils délicatement tout autour de la plaie pour faciliter la cicatrisation :
pas d’infections et pas de corps étrangers entre les lèvres de la plaie. Ne pas raser
pour éviter des saignements supplémentaires ou une irritation qui viendrait
compliquer le tableau.

Nettoyer ensuite doucement en trempant la patte ou en appliquant une compresse
imbibée de solution iodée (pas d’alcool qui brule les tissus). Arroser avec une
seringue (sans aiguille) peut être efficace.

Utiliser des compresses qui n’adhérent pas à la plaie.

Surveiller l’état général de votre compagnon : tout signe d’abattement ou
d’inappétence peut indiquer le démarrage d’une infection

Changer les pansements tous les jours ou tous les 2 jours.

La dilatation/torsion de l’estomac :
Elle survient souvent chez des chiens de grande taille ayant pris un repas avant une activité
soutenue (course, chasse…).
Le ventre gonfle, l’abdomen sonne comme un ballon ; l’animal est en état de choc et meurt
en quelques heures.
Le gonflement empêche l’animal de respirer : en cas d’extrême urgence et si le vétérinaire
est difficile à contacter, il faut trocarder avec une aiguille creuse (type hypodermique), à
l’endroit le plus déformé. Il ne faudra le faire que si l’animal asphyxie. La décompression
partielle vous donnera le temps d’aller chez le véto le plus proche car un traitement de choc
s’impose.

Les envenimations :
On parle ici des morsures de vipères, des piqures de chenilles processionnaires.
Le chien est plus concerné que le chat.
Les zones atteintes sont liées au mode d’exploration : la truffe, les lèvres chez le chien, les
pattes avant pour le chat.

Serpent : 2 trous de crocs, gonflement dur, douloureux qui se nécrose (destruction
de tissus, plaie qui se noircit et s’ouvre).

Abeille, guêpe : oedème à l’endroit de la piqure, le choc allergique est possible
· Chenille : l’animal salive, la face gonfle, la langue se nécrose.
Calmez l’animal. Les morsures de vipère ne sont pas nécessairement très dangereuses
chez le chien ou le chat. Vous pouvez appliquer des glaçons sur la zone douloureuse.

Les coups de chaleur :
En cas de chaleur lourde et humide sans ventilation dans un endroit confiné (cas typique de
l’oubli dans une voiture sur un parking très ensoleillé), les chiens de petite race ou les
individus âges peuvent présenter une déshydratation suivie d’une congestion cérébrale
mortelle.
Plongez l’animal en hyperthermie dans de l’eau à 35-39°C par séance de 10mn. Ne surtout
pas utiliser d’eau glacée. Vous pouvez éventuellement utiliser des pains de glace sous les
aisselles ou les coudes, ou bien arroser avec une eau à 20°C. Faire cesser l’opération dés
que la température rectale est revenue à 39°C. Par précaution, faites-le examiner par le
véto le plus proche tout en le ventilant.

Les brulures :
En cas de brulure par un liquide bouillant, des braises, le contact d’un moteur brûlant, la
peau est plus ou moins affectée dans sa profondeur.
Si c’est superficiel, la circulation sanguine peut reprendre en 48h et la cicatrisation sera
facile. Si par contre, le derme est atteint, la zone va rester morte et les infections vont se
surajouter. Il faut refroidir le plus vite possible par l’eau (les cellules continuent de brûler
après exposition). Il faut ensuite désinfecter avec un produit iodé. Si plus de 15% de
l’animal est touché, il faut prévoir un traitement d’appoint chez votre vétérinaire ; si plus de
30% sont brulés, la mort à terme est probable. Malheureusement, les poils masquent
souvent les vrais dégâts.


Dans certains cas, agir sans savoir est pire que tout : ce sont les cas de convulsions,
de corps étranger dans l’oeil, les fractures ou luxations, les intoxications, les occlusions
intestinales, les accidents de voiture.
Ne tentez rien et concentrez-vous à mémoriser ce qui s’est passé pour le raconter ensuite
au vétérinaire de service le plus proche.





avatar
MARMARA
Admin
Admin

Féminin
Bélier Coq
Nombre de messages : 11739
Date de naissance : 16/04/1957
Age : 61
Localisation : Six Fours Les Plages (83)
Emploi/loisirs : Artiste et Comportementaliste
Humeur : Utopiste
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum